Qu’à jamais j’oublie – Valentin Musso

Le problème avec la vérité, c’est qu’on ne peut pas l’anticiper : impossible de savoir ce qu’elle nous réserve.

Qu’à jamais j’oublie, Valentin Musso
Editions du Seuil, 2021

Présentation éditeur :

Et si votre famille n’était pas celle qu’elle prétendait être ?

Nina Kircher, une sexagénaire, veuve d’un photographe mondialement célèbre, passe quelques jours dans un hôtel de luxe dans le sud de la France. Soudain, elle quitte la piscine où elle vient de se baigner pour suivre un homme jusqu’à son bungalow puis, sans raisons apparentes, elle le poignarde dans un enchaînement inouï de violence, avant de s’enfermer dans un mutisme complet.

Pour tenter de comprendre cet acte insensé, son fils Théo, avec lequel elle a toujours entretenu des relations difficiles, n’a d’autre choix que de plonger dans le passé d’une mère dont il ne sait presque rien. De Paris à la Suisse en passant par la Côte d’Azur, il va mener sa propre enquête, jusqu’à découvrir des secrets inavouables et voir toute sa vie remise en question…

L’histoire bouleversante d’une femme décidée à prendre en main son destin.
Un suspense redoutable qui vous manipule jusqu’à la dernière page.

Avec des succès comme Une vraie familleDernier été pour Lisa ou Un autre jour, Valentin Musso s’est imposé comme l’un des meilleurs auteurs de thriller psychologique de sa génération. Qu’à jamais j’oublie est son neuvième roman.

***

2008. Un hôtel de luxe dans le sud de la France. Nina, sexagénaire fait quelques longueurs dans la piscine quand elle reconnaît un homme. Elle le suit jusqu’à son bungalow et le poignarde. Dès lors, elle se plonge dans un mutisme total.

Le même jour, à Paris, le fils de Nina, Théo assiste au vernissage d’une exposition de photographies prises par son père décédé plusieurs décennies auparavant.

Théo va dérouler le fil de l’histoire familiale, pour comprendre qui était son père, d’où venait sa mère et ce qui l’a amenée à poignarder ce médecin suisse.

Qu’à jamais j’oublie, c’est un roman à suspense mêlant secrets de famille et autres évènements dramatiques mais il dévoile aussi une facette de l’histoire récente de la Suisse bien enfouie. Au fil de l’enquête de Théo, tout s’éclaire petit à petit, on va de révélation en révélation.

Quel que soit mon avenir, bon ou mauvais, au moins ce sera le mien.

On tourne les pages, c’est bouleversant, c’est terrifiant parfois. De sa quête de vérité Théo ne sortira pas indemne. Les marques du passé laisseront des cicatrices dans sa vie, et au plus profond de lui-même. C’est d’autant plus troublant que tout l’intrigue est inspirée en partie de faits réels. Cela fait froid dans le dos !

Valentin Musso nous livre ici un roman sur les séquelles et les traumatismes de la vie quand des atrocités se produisent durant l’enfance et l’adolescence. C’est aussi un roman qui aborde et décortique des liens distendus entre mère et fils. L’absence et l’éloignement pour ne pas dire, pour ne pas souffrir, enfouir les secrets au plus profond de son être, jusqu’au jour où tout resurgit brusquement, et où l’on ne contrôle plus rien : ni ses gestes, ni son corps, ni son âme. Devant le mur d’années dressé entre le mensonge et la vérité, la souffrance et le traumatisme sont tels une mince et solide frontière à franchir. Pour enfin savoir. Et alors, plus rien ne sera plus jamais comme avant. Rien ne s’oublie, rien ne s’éteint, la vérité finit par remonter à la surface.

J’ai appris que la vérité faisait mal une bonne fois pour toutes, alors que la douleur du mensonge ne s’éteint qu’avec lui.

Qu’à jamais j’oublie c’était mon troisième roman de Valentin Musso. Et je crois que c’est mon préféré pour l’instant. J’ai beaucoup aimé.

En bref, un roman à suspense court, mais très efficace ! De l’histoire, des secrets de famille, une enquête passionnante pour un thriller qu’on ne peut pas oublier. Une lecture très marquante.

***

Mon avis sur Dernier été pour Lisa

Tous les contenus, photos et textes de ce blog (et des réseaux sociaux associés) m’appartiennent, merci de respecter mon travail.

3 commentaires sur « Qu’à jamais j’oublie – Valentin Musso »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s