Ciao Bella – Serena Giuliano

J’aime écrire car cela ne fait pas de bruit. L’écriture permet de crier en silence, de pleurer sans larmes, de communiquer sans paroles.
Parler, c’est terrifiant.

Ciao Bella – Serena Giuliano
Editions Pocket, 2020
Editions Le Cherche-Midi, 2019

Résumé éditeur :

Grandir, pardonner et manger des pâtes.

 » J’ai peur du chiffre quatre. C’est une superstition très répandue en Asie. Le rêve ! Enfin des gens qui me comprennent ! Je devrais peut-être déménager…
– Vous avez beaucoup d’autres phobies ?
– Vous avez combien d’années devant vous ? « 

Anna a peur – de la foule, du bruit, de rouler sur l’autoroute, ou encore des pommes de terre qui ont germé… Et elle est enceinte de son deuxième enfant. Pour affronter cette nouvelle grossesse, elle décide d’aller voir une psy.
Au fil des séances, Anna livre avec beaucoup d’humour des morceaux de vie. L’occasion aussi, pour elle, de replonger dans le pays de son enfance, l’Italie, auquel elle a été arrachée petite ainsi qu’à sa nonna chérie. C’est toute son histoire familiale qui se réécrit alors sous nos yeux…
À quel point l’enfance détermine-t-elle une vie d’adulte ? Peut-on pardonner l’impardonnable ? Comment dépasser ses peurs pour avancer vers un avenir meilleur ?

Attention, la lecture de Ciao Bella pourrait avoir des conséquences irréversibles : parler avec les mains, écouter avec le cœur, rire de tout (et surtout de soi), ou devenir accro aux pasta al dente.

***
Coup de cœur

***


Pour être honnête, en ouvrant ce livre, je pensais que c’était un énième roman de type développement personnel (comme Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano) et s’il n’était pas arrivé entre mes mains je ne l’aurais pas lu.

Et quelle erreur cela aurait été ! Avec humour et sérieux à la fois, Serena Giuliano aborde des sujets importants et actuels tels que la place de la femme dans la société…) 

Ciao Bella, c’est l’histoire d’Anna qui va chez sa psy régulièrement. Elle lui raconte ses angoisses, sa vie de femme, ses insomnies, ses peurs les plus profondes. C’est aussi l’occasion de rouvrir ses souvenirs d’enfance, de retourner en Italie aussi. Lizy, la psy, l’écoute et la guide pour mieux se connaître et avancer dans sa vie. Sans jugement jamais.

Je les aime, mes amies. Elles sont peu nombreuses. Elles ont la rareté des choses précieuses.

Se dépasser, avancer, vaincre ses peurs, essayer d’oublier ou du moins commencer à pardonner, les autres et soi-même. Grandir, s’élever, devenir ou plutôt être soi-même. Finalement, cela semble un sujet ordinaire, mais qui est le quotidien de grand nombre de personnes et Serena Giuliano le traite d’une très belle manière.


J’ai mis du temps à ne plus avoir honte de moi.
Honte de moi mais pas d’elle.
Trop de temps à accepter d’avoir mal fait.

Le ton de Serena Giuliano est souvent drôle, mais finalement, tout ce qui est dit est sérieux et je crois que c’est là le point fort de ce roman : faire sourire tout en touchant dans le mille, tout en disant les choses telles qu’elles sont, sans fard. Au naturel en somme. A l’italienne sans doute.

Ce roman m’a énormément touchée car je me suis reconnue dans les angoisses et insomnies que raconte Anna à Lizy. Pour continuer dans les confidences, je ne m’attendais pas à ressentir toutes ces émotions car cette lecture m’a retournée tout en provoquant une réelle prise de conscience chez moi. Un effet imprévisible, qui m’a fait du bien, une vraie bouffée d’oxygène !

J’ai lu ce livre pendant le premier confinement. Quand je n’arrivais plus à lire une page de n’importe quel ouvrage. Ce billet est très inspiré du message que j’ai envoyé à Serena sur Instagram et qui se concluait ainsi : un grand merci Serena ! Pour le bien que votre livre m’a fait dans cette actualité anxiogène (j’avais tellement besoin de m’éloigner de cette réalité) et pour le déclic qu’il a provoqué en moi.

En bref, Ciao Bella est un roman à la cuisson al dente !

Tous les contenus, photos et textes de ce blog (et des réseaux sociaux associés) m’appartiennent, merci de respecter mon travail.

6 commentaires sur « Ciao Bella – Serena Giuliano »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s