Dans son silence – Alex Michaelides

Alicia ne parla plus jamais.

Son silence tenace transforma cette banale tragédie domestique en une affaire de bien plus grande ampleur : un mystère, une énigme, qui accapara les gros titres et nourrit l’imagination du public au cours des mois suivants.

inCollage_20190525_152206708.jpgDans son silence, Alex Michaelides
Calmann-Lévy Noir, 2019
Traduction : Elsa Maggion

Présentation éditeur :

Alicia, jeune peintre britannique en vogue, vit dans une superbe maison près de Londres avec Gabriel, photographe de mode. Quand elle est retrouvée chez elle, hagarde et recouverte de sang devant son mari, assassiné, la presse s’enflamme. Aussitôt arrêtée, Alicia ne prononce plus jamais le moindre mot, même au tribunal. Elle est jugée mentalement irresponsable et envoyée dans une clinique psychiatrique.

Six ans plus tard, le docteur Theo Faber, ambitieux psychothérapeute, n’a qu’une obsession : parvenir à faire reparler Alicia. Quand une place se libère dans la clinique où elle est internée, il réussit à s’y faire embaucher, et entame avec elle une série de face-à-face glaçants dans l’espoir de lui extirper un mot. Et alors qu’il commence à perdre espoir, Alicia s’anime soudain. Mais sa réaction est tout sauf ce à quoi il s’attendait…

Dans la veine de Mensonges sur le divan d’Irvin Yalom, un redoutable mélange de suspense et de psychanalyse qui ravira tous les lecteurs avides d’histoires prenantes.

***

Alicia Berenson est artiste-peintre. Mariée à Gabriel, photographe renommé, elle vit dans une belle maison près de Londres. Mais tout dérape le jour où elle est retrouvée près du corps de son mari. Il y a du sang partout. Alicia est accusée de meurtre. Elle ne prononcera plus un mot à compter de ce moment-là. Lors de son procès, elle est jugée mentalement irresponsable et placée dans un hôpital psychiatrique.

Quelques années plus tard, Théo Faber s’intéresse à son cas et décide d’essayer de la faire parler. Saura-t-il provoquer le déclic qui sortira Alicia de son silence ?

Alicia est une sirène muette, mon garçon ; elle nous attire vers les rochers contre lesquels nos ambitions thérapeutiques se brisent.

J’ai été d’emblée happée par cette histoire. Le personnage d’Alicia est fascinant. Murée dans le silence, elle semble si fragile et si forte à la fois.  Femme désemparée par la situation dans laquelle elle se trouve et inébranlable dans sa conviction de perdurer dans son mutisme. On sent qu’elle a un secret à divulguer, mais que quelque chose ou quelqu’un l’en empêche. Elle a peur. Et on ressent sa peur, mais sans pouvoir l’identifier.

Ce cahier est une sorte de libération, un exutoire, un espace où m’exprimer. Un peu comme une thérapie, j’imagine.

Le roman alterne entre le passé de Théo, les moments où il est à l’hôpital avec Alicia et des passages du journal de cette dernière. On s’immerge complètement dans leur histoire à chacun, c’est addictif, les pages se tournent. Alex Michaelides tire les ficelles dans plusieurs directions, on ne sait pas du tout à quoi s’attendre. Le suspense est présent de la première à la dernière page. On les suit, on est attentif à chaque détail, on cherche les indices qui nous amèneraient sur la piste de la vérité.

La psychologie des personnages associée à la construction du roman amplifie la dimension mystérieuse. Chaque chapitre apporte son trouble. La tension monte. On pense parfois savoir et on se trompe. L’auteur distille des indices, et embrouille les pistes à la fois. J’ai adoré me laisser porter et surtout me faire berner par la fin ! Je n’avais rien vu venir !

Si vous m’aviez dit que cette coquille brisée avait été la brillante Alicia Berenson, décrite par ceux qui la connaissaient comme une femme éblouissante, fascinante, pleine de vie, je ne vous aurais tout simplement pas cru.

En bref, Dans son silence est un thriller psychologique, extrêmement brillant. Un vrai page-turner, à la construction addictive qui ne manquera pas de faire travailler vos méninges. Une fin qui saura vous surprendre. Alex Michaelides signe un premier roman bluffant !

Et vous, vous l’avez lu ? Vous aviez deviné la fin ?

 

 

 

 

 

2 commentaires sur « Dans son silence – Alex Michaelides »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s