Grandir avec les arbres – Catherine Davau

Grandir avec les arbres est un conte spirituel et philosophique. Il nous convie à un voyage initiatique d’arbre en arbre, de l’ombre vers la lumière, de la pensée vers la conscience.

Grandir avec les arbresGrandir avec les arbres, Catherine Davau
Editions Eyrolles, 2019

Présentation éditeur :

« Cet arbre et tant d’autres m’ont murmuré le secret indicible de la vie. Sans un mot, ils m’ont appris chacun à leur manière que nous ne sommes pas ce que nous croyons être. »

Guidée par un vieux sage, Anastasia, une jeune femme fragilisée par des crises d’épilepsie, entreprend un voyage initiatique à travers les arbres. Tout au long de ce cheminement spirituel à la recherche de soi, elle découvrira le lien mystérieux qu’ils entretiennent avec l’humain et apprendra à écouter leurs messages.
Douze enseignements, comme douze rencontres nouées autour d’un arbre différent, lui permettront de se dépouiller des schémas et des peurs qui l’emprisonnaient. D’une révélation à l’autre, la jeune femme puisera une nouvelle force intérieure et accédera à la dimension verticale, enracinée et vivante de son être.

Catherine Davau, passionnée par le mystère de l’humain, signe ici un premier ouvrage aux lisières de la psychologie, de la philosophie et de la spiritualité.

***

Anastasia est épileptique. Cette maladie ponctuée de crises régulières fragilise la jeune femme. Elle entreprend alors une thérapie, mais une thérapie différente des psychanalyses traditionnelles. Elle consulte un dendrologue. Vous ne connaissez pas ce terme ? Moi non plus avant de lire ce livre.

La dendrologie, c’est la science de reconnaissance des arbres, et plus généralement la science des végétaux ligneux. Elle s’attache aussi beaucoup à la symbolique.

Nous cheminerons d’arbres en arbres. Ils pourront t’enseigner le sens de l’existence humaine en t’éclairant sur la façon dont toi-même tu fonctionnes. Ils t’apprendront le sens de l’observation. Ils te feront prendre conscience de tes conditionnements, de ton identification à une Anastasia construite de toutes pièces.

Ainsi, Anastasie, guidée par son thérapeute, entreprend un grand travail sur elle même le temps d’un voyage initiatique en plusieurs étapes. Chaque étape correspondant à un arbre, réel ou symbolique ( l’arbre de vie, l’arbre de Noël, l’eucalyptus, le pin parasol, l’arbre cosmique). Chaque arbre est une étape à franchir et qui fait grandir et évoluer la jeune femme : elle se remet en question, apprend à se connaître, à reconnaître et anticiper les signes de l’épilepsie pour vivre mieux, en harmonie avec son corps et son esprit, et sa maladie.

Voilà un livre dont il m’est difficile de parler. Un livre à la fois spirituel, et de développement personnel. Un livre fort par les symboles qu’il aborde et les messages qu’il transmet. Un livre à lire comme un conte.

L’arbre nous conte l’humain. Il peut t’enseigner les lois ancestrales de survie. Tu pourras bientôt toi aussi entendre la complainte muette qui gît au plus profond des arbres et tu saisiras que ces sons créent le sens du monde.

Si vous me suivez un peu, vous devez savoir que le développement personnel n’est pas vraiment un genre de prédilection pour moi, mais il est parfois bon de sentir de s’égarer un peu de son chemin. Parce que, je vais vous l’avouer j’ai apprécié cette lecture. Je ne partais pas en confiance, et pourtant. Je l’ai lu doucement. Très doucement même. Au rythme d’un seul chapitre à la fois. Jamais plus. Pour mieux m’imprégner. Pour comprendre, et m’approprier certains enseignements. Pour ne pas ressentir de lourdeurs ou de contraintes (parce que c’était ma plus grande peur en abordant ce petit ouvrage).

Grandir avec les arbres est un conte qui tel un chemin en plusieurs étapes peut vous emmener plus loin dans votre cheminement personnel. Pour évoluer vers la sérénité de l’esprit et du corps. Pour moi, ce petit livre a été une jolie découverte, je pensais être hermétique à ce que j’allais lire et pas du tout. Contrairement à d’autres romans de développement personnel, je ne l’ai pas vécu comme une longue leçon de morale. Mais comme des clés pour mieux s’appréhender soi-même. Le voyage initiatique d’Anastasia est devenu le mien, je me suis appropriée certains des conseils du thérapeute et ses cheminements de la jeune femme. J’ai laissé certains aspects de côté, en toute légèreté, sans ressentir de culpabilité.

Car Catherine Davau nous donne des clés, sans rien « imposer ». Le style est fluide, le récit prend souvent la forme de question-réponse. Le dialogue entre Anastasia et le sage permet la réflexion personnelle. Je pense que c’est un livre qui peut apporter beaucoup si on prend son temps. A lire comme un conte, spirituel, et symbolique. Pour trouver sa propre sérénité. Et faire ressortir sa conscience et connaître son propre fonctionnement. Se rapprocher de la Nature pour éclairer son existence.

En bref, une lecture très surprenante pour moi ! Un livre à lire en prenant son temps si l’on veut réussir son propre voyage initiatique et atteindre sa destination sereine. Grandir avec les arbres, pour mieux s’élever dans la vie, faire s’étendre son esprit et son corps aussi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s