Bird Box, Josh Malerman [+avis sur le film Netflix]

Écoutez-moi, on va prendre une barque pour emprunter la rivière aujourd’hui. Le voyage risque d’être long. Mais il est essentiel que vous fassiez tout ce que je vous dirai de faire. Compris ?
– Oui.
– Oui.
– Il fait froid dehors. Vous n’avez besoin de rien hormis vos couvertures et vos bandeaux. Compris ?
– Oui.
– Oui.
– En aucun cas vous ne devrez enlever votre bandeau. Si jamais vous vous avisez d’essayer, je vous ferai mal. Compris ?
– Oui.
– Oui.
– Ouvrez grand vos oreilles. Vous allez devoir écouter aussi attentivement que vous le pourrez. Une fois sur la rivière, il vous faudra écouter au-delà de l’eau, au-delà des bois. Si vous entendez un animal arpenter la forêt, dites-le-moi. Si vous entendez quoi que ce soit dans l’eau, dites-le-moi. Compris ?
– Oui.
– Oui.
– Ne posez aucune question qui n’ait rien à voir avec la rivière.

inCollage_20190103_183204979.jpg

Bird Box, Josh Malerman
Calmann-Lévy, 2014
Livre de poche, 2018

Présentation éditeur :

La plupart des gens n’ont pas voulu y croire, les incidents se passaient loin, sans témoins…
Depuis qu’ils sont nés, les enfants de Malorie n’ont jamais vu le ciel. Elle les a élevés seule, à l’abri du danger, sans nom, qui s’est abattu sur le monde. On dit qu’un coup d’œil suffit pour perdre la raison, être pris d’une pulsion meurtrière et retourner sa violence contre soi. Elle sait que bientôt les murs de la maison ne pourront plus protéger ses petits. Alors, les yeux bandés, tous trois vont affronter l’extérieur, et entamer un voyage terrifiant sur le fleuve, tentative désespérée pour rejoindre une colonie de rescapés. Arriveront-ils à bon port, guidés seulement par l’ouïe et l’instinct ?
Un climat de tension habilement instauré, qui vous fera sursauter au moindre bruit.

***

Impossible d’ouvrir les yeux. Pour Malorie et ses deux enfants, Fille et Garçon, il n’est pas envisageable de sortir sans se bander les yeux au préalable. Et surtout ne jamais ôter le bandeau. Jamais.

Voilà comment tous trois vivent leur existence. Ils ne sortent jamais très longtemps. Et toujours les yeux bandés.

La construction du roman est addictive. Les chapitres alternent entre la fuite de Malorie et de ses enfants, sur la barque, dans la rivière, avec tout ce qui s’est passé avant.

Avant, quand Malorie vivait avec sa soeur, et qu’elle a appris qu’elle était enceinte. Avant l’horreur qui s’est propagée partout dans le pays. L’horreur, que personne ne peut décrire puisque tous ceux qui l’ont vue en sont morts. Après la mort de sa soeur, Malorie a fui aussi, et elle a trouvé refuge dans une maison avec d’autres rescapés.

Jusqu’à la nouvelle fuite, par la rivière, juste Malorie, Fille et Garçon. Eux qui n’ont jamais vu le ciel, ni rien du monde extérieur. Mais Malorie les a préparés et a aiguisé leurs autres sens, notamment l’ouïe. Commence alors un voyage dans l’inconnu, vers une destination inconnue.

Le souffle court, le corps trempé de sueur, elle prie pour que leur ouïe suffise à assurer leur sécurité tout au long de leur périple.

Josh Malerman a su capter mon attention dès le début. Il nous donne des détails et des explications au compte-goutte. L’alternance temporelle maintient la tension et fait monter une certaine angoisse. On a tellement envie de savoir ce qu’il y a l’extérieur…

Bird Box est un vrai page-turner, il est tellement difficile de faire des pauses durant la lecture. Chaque chapitre donne envie de savoir la suite. La dimension fantastique est légère et attise la curiosité. Que ne faut-il absolument pas voir ? L’auteur a réussi à me faire peur lors de certains passages, et même à déchirer mon coeur. Le huis-clos dans la maison est particulièrement oppressant et angoissant. Que d’émotions ! Mon imagination a tourné à plein régime du début à la fin. Pour moi qui n’aime pas vraiment la science-fiction ni les romans d’anticipation, j’ai été complètement happée par cette histoire.

En bref, j’ai adoré et dévoré ce livre. Bird Box est un roman addictif, une lecture extrêmement divertissante, avec du suspense, et des passages angoissants. Un roman d’anticipation parfait pour une lectrice comme moi, qui n’est pas une grande fan du genre en général.

***

Résultat de recherche d'images pour "birdbox netflix"Bird Box, Netflix, 2018

J’ai ouvert ce livre après avoir vu la bande-annonce alléchante de l’adaptation Netflix. J’ai donc choisi de lire le livre avant de voir le film. J’ai adoré le roman. Je l’ai dévoré. Peu de temps après, j’ai  regardé le film, et là, j’ai déchanté. C’est une adaptation certes, mais alors très libre. Tout est différent. Je n’ai pas retrouvé l’ambiance angoissante et oppressante du livre. Je n’ai pas été emportée par l’histoire. J’ai surtout été déçue. J’en attendais sûrement trop. C’est vraiment dommage parce que j’ai trouvé Sandra Bullock très bien dans le rôle de Malorie. Et je pense vraiment, qu’en respectant les évènements du roman, il y avait matière pour un très bon film ! 

Je pense qu’avec Bird Box, il vaut mieux soit lire le livre et s’en tenir là. Et si on a commencé par le film, ne pas lire le roman, sauf si on veut en savoir plus. Je ne trouve pas que les deux soient complémentaires. Le livre ne m’a pas laissé sur ma faim, j’avais toutes les réponses à mes questions.

Vous avez vu le film ? lu le livre ? Et si vous avez comme moi lu le livre et vu le film, quel est votre ressenti ? Et si vous avez choisi de commencer par le film, comment vous avez trouvé le livre ensuite ? Bref, dites moi tout !

 

 

 

 

 

 

2 commentaires sur « Bird Box, Josh Malerman [+avis sur le film Netflix] »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s