Am, Stram, Gram… Ce sera toi qui me plairas ! Catherine-Rose Barbieri

Le message, long de quelques lignes noires sur fond blanc, palpite devant elle sur l’écran de son ordinateur.

Expéditeur inconnu, précédé de la mention : « ne pas répondre ».

am stram gram 3

Am, Stram, Gram… Ce sera toi qui me plairas ! Catherine-Rose Barbieri,
Eyrolles roman, 2018

Résumé éditeur :

Camille bosse dans une grosse boîte. Elle n’a pas d’attachement particulier pour son boulot. Ni pour ses collègues. Ni pour grand monde, d’ailleurs, si ce n’est pour son amie Anna et son voisin de palier septuagénaire, Monsieur Lambert. Dans son appartement, chaque soir, elle s’évade en dévorant films, séries et livres, du moins quand elle ne peste pas contre la piètre isolation phonique au sein de l’immeuble, et notamment contre son voisin du dessus, aux moeurs mystérieuses et certainement dissolues. Et puis un jour, au travail, elle trouve un courrier inattendu dans sa boîte mail… Inattendu et anonyme. Commence alors un jeu de piste improbable pour en démasquer l’auteur, qui va forcer Camille à ne plus seulement croiser les gens sans les voir, mais à prendre le temps de les regarder et parfois même de les apprécier. Entre situations burlesques et malentendus, la jeune femme apprendra à dépasser ses préjugés pour enfin décider de la suite de sa vie, réparer ses erreurs et peut-être même tomber amoureuse… ?

***

Merci aux éditions Eyrolles pour cet envoi.

***

Je n’ai pas résisté longtemps à ouvrir ce livre, il faut dire que la couverture est très attirante. Elle promet une lecture bien girly ! (Si vous êtes gourmands comme mon fils, elle vous fera peut-être penser à un cornet de pop corn…)

Camille est célibataire depuis une grosse déception amoureuse. Elle vit à Lyon où travaille dans une grosse boîte. Un travail pas vraiment passionnant, des collègues assez lourdingues, mais cela lui convient. Une routine rassurante en somme. Elle voit régulièrement son amie Anna, et entretient des bons rapports avec son voisin de palier, retraité. Elle n’en dirait pas autant des habitants de l’appartement du-dessus, qui sont très bruyants et ont surtout des habitudes de vie très différentes des siennes, ce sont des fêtards. Elle est plutôt casanière.

Le soir, elle n’a pas besoin de composer avec ce monde hostile et globalement décevant dans lequel elle vit. Le seul danger qui la guette serait de s’endormir tisane à la main sur le canapé du salon. Le soir, les problèmes qu’elle rencontre sont exclusivement fictionnels, et c’est un cow-boy mal rasé, fraîchement débarqué dans une ville boueuse des Etats-Unis, qui devra les résoudre à sa place.

Camille vit donc, tranquillement installée dans sa routine, pas vraiment heureuse, mais pas malheureuse pour autant, jusqu’au jour où elle reçoit un mail anonyme dans sa messagerie du travail. Camille a un admirateur secret. Voilà qui devrait pimenter sa vie pour les semaines à venir.

Ce mail va tout changer au cours de sa vie. Camille s’embarque dans un jeu de piste moderne pour découvrir son admirateur secret. Elle va soupçonner tout son entourage, jusqu’à son patron, ses voisins du dessus, et plus particulièrement le très séduisant Colm. Elle va peu à peu se ré-ouvrir aux autres, et apprendre à observer, à regarder mieux le monde qui l’entoure. Certains révéleront leurs personnalités. Mais surtout Camille va faire éclater sa carapace, et enfin sortir de sa zone de confort. Il est temps pour elle de se dépasser, d’affronter des démons intérieurs et de reprendre confiance en soi. Et surtout de prendre des initiatives et profiter enfin de sa vie.

Heureusement ! lui souffle son orgueil, qui se rend compte l’avoir échappé belle.

Quoique ? répond son cerveau depuis une zone mal identifiée, car rarement mise en fonction, probable siège des décisions et des défis stupides.

J’ai beaucoup aimé le style de Catherine-Rose Barbieri. J’ai d’emblée adhéré à son humour et vraiment apprécié les situations, certaines loufoques, dans lesquelles elle n’hésite pas à mettre son héroïne. Le personnage de Camille m’a plu tout de suite. Elle est une femme comme les autres, elle pourrait être vous ou moi. Il est facile de s’identifier.

Comme souvent, la vérité est moins flatteuse que la fiction : non, elle s’est juste pris un lampadaire en pleine poire.

Les situations de malentendus apportent leur petite touche de suspense. On se prend au jeu, et on essaye nous aussi de démasquer cet amoureux anonyme. Chaque détail devient un possible indice de son identité. Et surtout, on voudrait nous aussi connaître plus personnellement ce mystérieux et extrêmement charmant Colm. Finalement, tout est réuni pour faire d’Am Stram, Gram… Ce sera toi qui me plairas, un bon roman de chick-litt.

En résumé, si vous aimez les livres feel good, plus tournés vers la chick litt, alors vous devriez aimer ce livre. Vous passerez un bon moment, et apprendrez à vous défaire de vos préjugés et à être plus attentif aux personnes que vous croisez tous les jours. Et en prime, Am Stram, Gram… Ce sera toi qui me plairas devrait vous faire sourire et peut-être même rire avec ses quiproquos et autres situations plutôt drôles. Pour moi j’ai adoré cette lecture ! Les éditions Eyrolles me surprennent un peu plus à chaque fois.

couv am stram gram

9 commentaires sur « Am, Stram, Gram… Ce sera toi qui me plairas ! Catherine-Rose Barbieri »

  1. Hello ! Je viens de le finir et je suis d’accord avec toi : il est super facile de s’identifier à Camille et j’ai adoré jouer à l’enquêtrice avec elle ! Et pareil, j’ai particulièrement apprécié le personnage de Colm :p
    Ma chronique sortira mercredi, je me permets de citer la tienne dans la mienne 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s