Si le verre est à moitié vide, ajoutez de la vodka, Marion Michau

Le célibat n’est pas non plus un banc de touche, c’est une banquette confortable où toutes les expériences sont permises.

Si le verre est à moitié vide

Si le verre est à moitié vide ajoutez de la vodka, Marion Michau
Albin Michel, 2017, J’ai Lu, 2018

Résumé éditeur :

« Je m’appelle Marion. Je ne suis pas très grande, contrairement à ce qu’essaie de me faire croire Christian Louboutin. J’ai les cheveux bouclés et les yeux verts (marron-vert) (surtout marron). Avant de trouver l’homme de ma vie, j’ai eu pas mal d’histoires – je dis ça sans me vanter, elles ont toutes mal fini – le célibat, je connais. Je suis passée par là, et repassée et rerepassée en cherchant mon chemin. Je pensais que le grand amour m’apporterait toutes les réponses. Devinez quoi ? Il pose de nouvelles questions. »

***

J’avais lu et adoré Les crevettes ont le cœur dans la tête. J’avais gardé un très bon souvenir de cette lecture, j’avais tellement ri ! J’étais donc très contente de repartir à l’aventure avec Marion Michau.

J’ai ouvert Si le verre est à moitié vide, ajoutez de la vodka en étant sûre de passer un bon moment encore une fois. Cela a été le cas, mais j’ai été un peu déçue par la forme de ce livre. Je pensais lire un roman, il s’agit en fait de mini-chapitres, comme des petites chroniques ou conseils à l’usage des femmes. La petite déception passée, j’ai savouré ma lecture, parce que l’humour de Marion Michau est toujours là. J’ai une nouvelle fois ri et souri à chaque page quasiment.

Arrêtons de tourner autour du pot :  le Prince Charmant est un homme qui n’existe pas, inventé pour des femmes qui n’existent plus.

Si le verre est à moitié vide, ajoutez de la vodka ne possède pas de véritable structure. L’auteure passe d’expérience en expérience, explorant les méandres des relations amoureuses, de la célibataire endurcie, à celle qui s’inscrit sur Tinder, en passant par celle qui se demande si on peut envisager une histoire avec son voisin ou avec un barbu.  On suit la bande de copines de manière aléatoire. Marion Michau ne se prend surtout pas au sérieux, et cela fait un bien fou. Son livre prend alors la forme d’un petit guide humoristique à l’intention de la femme d’aujourd’hui, et chaque chapitre répond à une question « existentielle ».

Une célibataire peut-elle manger des acras de morue en soirée ?

Peut-on changer un serial-fucker ?

Pourquoi ne faut-il pas coucher avec son voisin de palier ?

Où vaut-il mieux conclure ? Chez lui ou chez soi ?

En bref, si vous cherchez une lecture rigolote et sans prise de tête, alors plongez vous dans les livres de Marion Michau. A coup sûr, vous passerez un bon moment de détente. Si le verre est à moitié vide, ajoutez de la vodka est une lecture qui déconnecte, et ça fait du bien !

cvt si le verre

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s