Alex Verus, tome 2 : Malédiction, Benedick Jacka

Tout a commencé avec un mage nommé Jadan. Un mage de l’Ombre, mais pas aussi hostile que beaucoup, avec lequel nous échangions quelquefois. A ma connaissance, il se consacrait entièrement à ses recherches et s’aventurait rarement hors de son sanctuaire.

alex verus 2

Alex Verus, tome 2 : Malédiction, Benedict Jacka, éditions Anne Carrière, 2018

Résumé éditeur :

Deuxième tome de la série d’aventures d’Alex Verus. 

Tout va plutôt bien pour Alex Verus. Le Conseil le laisse tranquille, Luna prend ses marques dans le rôle de son apprentie, et personne n’a essayé de le tuer depuis au moins deux semaines. 
C’est alors qu’une femme mystérieuse se présente une nuit dans sa boutique, poursuivie par un tueur à gages. Alex se retrouve la cible d’une cabale visant à recréer la Moisson, un rituel permettant de voler l’énergie vitale des créatures magiques. Ses ennemis Cendre et Deleo convoitent ce pouvoir, ainsi que Belthas, un mage du Conseil, et un mercenaire nommé Garrick. L’un d’eux fait tout pour l’éliminer. Mais lequel ? Tout en essayant de rester en vie lui-même, Alex doit s’assurer que Luna ne devienne pas une victime collatérale de cette sombre histoire. Tâche d’autant plus difficile que la jeune fille s’est trouvé un petit ami et a l’esprit ailleurs. 

***

J’avais beaucoup aimé le premier volet de cette saga fantasy (mon avis ici), et il me tardait de me lancer dans la suite des aventures d’Alex, Luna, Arachné, Brise Stellaire et les autres. Merci à Tiffany des éditions Anne Carrière pour ce nouvel envoi.

Si le premier tome mettait un peu de temps à démarrer, dans ce deuxième opus, nous entrons immédiatement dans le feu de l’action : Alex Verus est en mission, dans une usine désaffectée de Londres. L’auteur nous entraîne alors dans un conflit entre mages. Finalement, la trame est assez similaire à celle de Destinée. Et cela fonctionne parfaitement, on se prend au jeu, comme si on était nous-même dans l’action !

Le premier chapitre donne le ton ! Il n’y aura aucun temps mort dans cette deuxième aventure, le rythme est entraînant. La magie est toujours aussi présente : de nouveaux pouvoirs entrent en scène. Mais surtout, on assimile mieux les notions propres à l’univers de Benedict Jacka. Les pages se tournent alors à une vitesse folle, on ne s’en rend pas compte !

Plus le temps passait, plus j’avais l’impression de me trouver dans un cauchemar, l’un de ces rêves où l’on court inlassablement sans jamais s’éloigner.

Dans cette deuxième aventure, Alex Verus va devoir des choix, souvent de raison plutôt que d’affinité et c’est assez plaisant de voir un héros qui ne suit pas toujours son cœur. Arachné va se dévoiler un peu plus. Le personnage de Luna  quant à lui, évolue et s’affirme. Luna sait ce qu’elle veut et ne se laisse pas marcher sur les pieds, quitte à prendre les mauvaises décisions. Cendre et Doleo auront encore un rôle à jouer dans cette nouvelle aventure, et on retrouve Sonder avec grand plaisir, dans un rôle beaucoup moins secondaire. Benedict Jacka arrive à rendre ses personnages très humains, aucun n’est ou tout blanc ou tout noir. Il ont tous des faiblesses et des cas de conscience et pour certains une seule parole.

On savait tous les deux qu’il ne respecterait mes ordres que tant qu’ils lui conviendraient.

A la fin de cette lecture, j’ai cependant une petite déception, j’aurais aimé que Brise Stellaire  soit  plus présente, j’aime beaucoup le mystère qui plane au-dessus de ce personnage farfelu. Je la trouve follement attachante !

Brise Stellaire est invisible, tant à la vue qu’à la plupart des autres sens. Ce n’est pas qu’elle se cache, juste qu’elle est faite d’air. Toutefois pour ma vision de mage, elle ressemble à une femme à la silhouette floue d’un blanc bleuté, en perpétuelle mutation. Elle change d’apparence quotidiennement mais il y a quelque chose d’immuable dans son visage. Il est impossible de lui donner un âge. Brise Stellaire est un élémentaire ; immortelle et éternelle, elle est rapide comme le vent et puissante comme le soleil.

En résumé, après avoir posé son univers dans Destinée, Benedict Jacka nous entraîne  cette fois pleinement dans son monde magique. Malédiction est un excellent deuxième volet qui ne donne pas envie de lâcher cette saga ! Vivement la suite !

Alex Verus, tome 2

 

 

 

 

 

 

 

 

2 commentaires sur « Alex Verus, tome 2 : Malédiction, Benedick Jacka »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s