Betty – Arnaldur Indridason

Plus tard, j’ai appris la vérité au sujet de ces larmes qui coulaient sur ses joues, mais c’était trop tard.

BettyBetty, Arnaldur Indridason
Métailié, 2011 – Points 2017
Traduction du suédois : Patrick Guelpa

Résumé éditeur :

Dans ma cellule je pense à elle, Betty, si belle, si libre, qui s’avançait vers moi à ce colloque pour me dire son admiration pour ma conférence. Qui aurait pu lui résister ? Ensuite, que s’est-il passé ? Je n’avais pas envie de ce travail, de cette relation. J’aurais dû voir les signaux de danger. J’aurais dû comprendre bien plus tôt ce qui se passait. J’aurais dû… J’aurais dû… J’aurais dû…
Maintenant son mari a été assassiné et c’est moi qu’on accuse. La police ne cherche pas d’autre coupable. Je me remémore toute notre histoire depuis le premier regard et lentement je découvre comment ma culpabilité est indiscutable, mais je sais que je ne suis pas coupable.

Un roman noir écrit en parallèle de la série des aventures du commissaire Erlendur Sveinsson.

***

Ayant lu et adoré toute la série des aventures du commissaire Erlendur Sveinsson, j’avais envie de continuer à découvrir Arnaldur Indridason. Mon choix s’est alors porté sur Betty, un roman plutôt court.

Dans ce roman noir, le narrateur se confie depuis sa cellule sur les raisons de son emprisonnement. Il se souvient des moments passés en compagnie de la belle et sulfureuse Betty. Elle cherchait un conseiller juridique pour son mari et elle a pris notre narrateur dans les mailles de son filet. Celui-ci s’est laissé convaincre d’abandonner son travail pour rejoindre l’équipe du mari de Betty. Mais ceci n’était que le début. Betty, l’obsédante Betty, est si convaincante, si machiavélique, mais aussi et surtout si sensuelle et séductrice qu’il se laisse vite entraîner dans un engrenage infernal qui le conduira au mensonge et à la prison.

Ca ne s’est pas fait du jour au lendemain, au contraire ça s’est déroulé sur une longue période. Ca s’est fait parce qu’à la fin nous n’avions guère d’autre choix. Ca s’est fait à cause de mon amour pour Betty à cause de la jalousie et de l’argent qui étaient en jeu.

Les chapitres alternent entre les interrogatoires à la maison d’arrêt et les retours en arrière où l’on voit évoluer la relation entre Betty et le narrateur. Peu à peu la manipulation et l’influence de Betty font basculer le destin du narrateur. Rien n’est assez beau, assez important pour l’amour de sa Betty qui n’est pas heureuse avec son mari. Les caractères et les intentions se dévoilent doucement, et l’on sent le drame se profiler rapidement. Le narrateur, en se souvenant, nous donne les clés pour comprendre le piège dans lequel il est tombé. Ah Betty, qui lui apporte tellement et le mène à la destruction dans le même temps.

Je n’ai jamais aussi bien connu une femme et pourtant, aucune ne m’a été autant étrangère. Elle a été pour moi comme un livre ouvert et en même temps une énigme absolument indéchiffrable.

Betty est un court roman, très noir, qui se lit très vite, tant le suspense et les révélations tiennent en haleine. Parce que oui, il y a une révélation inattendue, les indices sont bien disséminés, le doute apparaît dans l’esprit du lecteur jusqu’à la confirmation. Les choix des mots et de la narration sont parfaits ! Indridason signe là encore un roman à suspense intelligent, bien ficelé. Le crime était, presque, parfait !

En bref, Betty est un très bon thriller, tellement prenant qu’il en est peut-être finalement trop court ! Un très bon suspense qui confirme mon intérêt pour cet auteur islandais ! Je ne vais pas tarder à me lancer dans la trilogie de l’ombre !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s