Au petit bonheur la chance, Aurélie Valognes

Par dépit, il se jette sur la collation que lui a préparée sa grand-mère : même ses gâteaux préférés ont un arrière-goût de périmé. Ce doit avoir ce goût-là, la tristesse.

au petit bonheur la chance 2

Au petit bonheur la chance, Aurélie Valognes, Mazarine, 2018

Résumé éditeur :

Parce que derrière chaque imprévu de la vie,
se cache une chance d’être heureux !

1968. Jean a six ans quand il est confié du jour au lendemain à sa grand-mère. Pour l’été. Pour toujours. Il n’a pas prévu ça. Elle non plus.
Mémé Lucette n’est pas commode, mais dissimule un cœur tendre. Jean, véritable moulin à paroles, est un tourbillon de fraîcheur pour celle qui vivait auparavant une existence paisible, rythmée par ses visites au cimetière et sa passion pour le tricot. Chacun à une étape différente sur le chemin de la vie – elle a tout vu, il s’étonne de tout –, Jean et Lucette vont s’apprivoiser en attendant le retour de la mère du petit garçon. Ensemble, dans une société en plein bouleversement, ils découvrent que ce sont les bonheurs simples qui font le sel de la vie.

Un duo improbable et attachant pour une cure de bonne humeur garantie !

***

J’ai eu la chance d’être sélectionnée par Babelio pour rencontrer Aurélie Valognes à l’occasion de la sortie de son nouveau roman Au petit bonheur la chance. J’ai donc reçu le livre en avant-première. En ouvrant l’enveloppe, j’ai tout de suite craqué pour cette jolie couverture fleurie bien que peut-être un brin kitsch ! Je me suis lancée dans la lecture, sans lire la quatrième de couverture (ce que je fais souvent, j’aime avoir la surprise de ce que je vais découvrir dans un livre) : je suis tout de suite entrée dans l’ambiance années 1960-70. Bien des choses m’ont rappelé les souvenirs d’enfance de ma maman.

Le thème de ce nouveau roman est assez triste puisque le récit débute par l’abandon d’un enfant à sa grand-mère : Marie décide un soir de quitter le père de son fils Jean et de partir s’installer à Paris ; elle confie son petit garçon de six ans à sa mère, Mémé Lucette en assurant qu’elle viendra le chercher très vite.

Mémé Lucette a un caractère bien trempé, elle parle peu mais fait et pense beaucoup. Jean est très raisonnable, très généreux, maladroit et surtout très attachant. Ils ne se connaissent pas très bien, mais il va falloir apprendre. De petit garçon, Jean va devenir un jeune homme, Mémé Lucette va changer de vie et d’habitude par amour pour lui. Une relation inébranlable va se nouer entre ces deux-là. Au fil des pages et des chapitres, on sent l’amour grandir et s’exprimer entre eux. Je me suis attachée à ce duo, j’ai vibré avec eux. Aurélie Valognes sait comment faire ressentir les émotions à son lecteur avec les bons mots mais aussi souvent par les odeurs, les goûts et autres perceptions qu’elle décrit merveilleusement bien. Comme toujours, l’auteure de Mémé dans les orties sait nous faire rire et sourire, mais elle nous fait aussi pleurer, de joie, et parfois de tristesse.

Jean la serre dans ses bras : son odeur de savon à la lavande mêlée au pain perdu beurré l’entête. Ce parfum-là restera comme celui de son bonheur avorté. Celui de l’enfance qui s’achève, avec ses illusions.

Dans ce livre, Aurélie Valognes nous parle aussi de la condition des femmes. La femme au foyer, celle qui travaille, celle qui veut être libre, celle qui ne veut pas d’enfant tout de suite, celle qui veut prendre ses propres décisions, celle qui s’en fiche de ce que pense les autres…

Les chapitres courts donnent un vrai dynamisme au récit. Et je ne parle pas des titres choisis par l’auteure pour chacun des soixante-seize chapitres, ils sont juste parfaits !

Une lecture très agréable, très fluide, un roman bien plus profond qu’il n’y parait et surtout dans un style très accessible à tous. Un livre qui fait réfléchir et qui montre que de choses qu’on n’avait pas prévues un petit bonheur peut en découler ! Un roman léger, seulement en apparence !

Un roman que je recommande sans hésitation, à découvrir d’urgence !

au petit bonheur la chance

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s