Ceux qui te mentent – Nuala Ellwood

J’ouvre les yeux et m’étire lentement. Je suis fébrile et j’ai dans la bouche un goût de viande avariée. A mesure que les contours de la chambre se précisent, j’expire par à-coups pour contenir la nausée qui monte dans ma gorge. Deux bouteilles. Qu’est-ce qui m’a pris ? Je me lève pour aller chercher de l’eau et mes médicaments. Le vin rouge provoque toujours des cauchemars remplis d’hémoglobine. Ce sont ceux que je redoute le plus parce qu’ils sont terrifiants et qu’il n’y a pas moyen d’y échapper.

ceux qui te mentent

Ceux qui te mentent, Nuala Ellwood, Michel Lafon, 2018

Résumé éditeur :

Kate est reporter de guerre et souffre de stress post-traumatique. À cause, entre autres, d’un enfant qu’elle n’a pas pu sauver à Alep. 
Quand elle rentre à Herne Bay pour les obsèques de sa mère, Kate se souvient de cet endroit où tout allait bien jusqu’à la mort de David, son petit frère. Un accident, dira-t-on. Ensuite plus rien n’a jamais été pareil. Leur père est devenu violent. Leur mère a perdu la raison. Puis sa sœur, Sally, a sombré elle aussi, malgré l’aide de son mari, Paul. Dès son retour dans la maison de sa mère, Kate se sent oppressée et abuse des somnifères. Elle entend un petit garçon crier la nuit chez les voisins et ne sait plus ce qui est réel ou le fruit de son imagination torturée. Alors elle prévient Paul et Sally qui ne la croient pas, la police non plus, il n’y a pas d’enfant chez la voisine qui vit seule. Pourtant elle l’a vu. Dans le jardin d’à côté. Elle sait qu’il existe… 

***

Aujourd’hui, je vous parle d’un livre qui sort aujourd’hui et que j’ai eu la chance de lire en avant-première grâce aux éditions Michel Lafon et au site Netgalley France que je remercie.

Il s’agit du premier roman très prometteur de Nuala Ellwood. On y suit Kate, grand reporter qui revient d’Alep et souffre d’un choc post-traumatique. Suite au décès de sa mère, elle s’installe dans la maison de son enfance où elle entend des cris, voit un petit garçon dans le jardin des voisins. Entre l’alcool et les médicaments, Kate a-t-elle des hallucinations ? Les chapitres alternent entre le temps de sa garde-à-vue (suite à un évènement qu’on connaîtra plus tard) pendant laquelle elle est interrogée par un médecin qui doit juger de son état psychologique, et son séjour à Herne Bay.

En parallèle, on suit sa sœur Sally, alcoolique depuis de très nombreuses années, mais dont le mari Paul est toujours présent à ses côtés. Les deux sœurs ont été élevés dans un cadre familial violent, avec un père alcoolique, et des non-dits quant à la mort de leur petit frère. Kate et Sally ont une relation extrêmement compliquée suite à cette enfance difficile qui a causé beaucoup de dégâts psychologiques et les a éloignées l’une de l’autre.

Plusieurs rebondissements permettent d’entretenir le suspense tout au long de l’intrigue : des révélations telles les bombardements qu’a vécus Kate à Alep et qui hantent  ses nuits.

Pour résumer, j’ai beaucoup aimé l’ambiance qui règne dans ce roman. J’ai trouvé qu’il était dans la même veine que La fille du train de Paula Hawkins. Un bon premier roman, et un bon thriller psychologique. La fin est très surprenante ! Toutefois, il m’aura manqué un petit quelque chose pour en faire une très bonne lecture : la phrase qui figure sur la couverture a orienté ma lecture et j’avais deviné qui était le manipulateur assez rapidement.

2 commentaires sur « Ceux qui te mentent – Nuala Ellwood »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s