La tresse – Laëtitia Colombani

« Elle n’oublie qu’une chose, pourtant apprise durant ses années de métier : lorsqu’on nage parmi les requins, mieux vaut ne pas saigner. »

La tresse, Laëtitia Colombani, Grasset, 2017

résumé éditeur :

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.

Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.

Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.

Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.

Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

***

Ma grand-mère m’a offert ce livre pour mon anniversaire l’été dernier. On en parlait tellement sur les réseaux sociaux à ce moment-là que j’ai préféré le garder pour un peu plus tard. je l’ai donc dégusté et savouré il y a quelques jours.

Je ne vais pas m’étendre étant donné le nombre d’avis que l’on trouve sur ce livre. Je vous dirai simplement que j’ai beaucoup aimé la structure du livre, qui nous emmène, successivement, en de courts chapitres, en Sicile, au Canada et en Inde dans le quotidien de trois femmes. Leurs histoires sont touchantes et émouvantes : le combat qu’elles devront chacune mener est vital.

J’ai aimé cette image, ce lien qu’est les cheveux et qui va finir par entremêler les trois destins de ces femmes déterminées, qui vivent à des milliers de kilomètres les unes des autres.

Laëtitia Colombani nous livre ici, de sa plume fluide et agréable, une ode à la femme et à la vie. Et surtout elle nous amène à réfléchir sur la condition féminine dans notre monde actuel et nous apporte de l’espoir. Il faut toujours croire en ses capacités et en ses rêves, ne jamais renoncer.

En bref, un beau livre porteur d’un message optimiste, mais trop court ! J’aurais voulu en lire plus.

 

Un commentaire sur « La tresse – Laëtitia Colombani »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s