Le puits, Marie Sexton

Esprits du passé, venez dans la lumière. Descendez parmi nous ce soir.

DSC_1026.JPG

Le puits, Marie Sexton, MxM Bookmark, 2017

Résumé éditeur :

Vingt ans après que la reine du bal Cassie Kennedy fut brutalement assassinée, six adolescents entrèrent dans la maison où elle fut tuée pour y passer une soirée inoubliable. Haven sait que sa cousine Elise est effrayée, mais il est prêt à supporter n’importe quelle farce si cela lui permet de passer quelques heures avec le nouveau garçon de la ville, Pierce Hunter. Mais au petit matin, Elise est portée disparue, sans avoir laisser de traces. Douze ans plus tard, Pierce et son frère jumeau Jordan sont des enquêteurs paranormaux professionnels, tenant leur propre émission télé de chasse aux fantômes. Lorsque Pierce appelle Haven, insistant pour qu’ils retournent une dernière fois à la maison supposée hantée, Haven accepte à contrecoeur. Il est nerveux de revoir Pierce, mais il est déterminé à obtenir des réponses à ses questions. Ont-ils vraiment parlé au fantôme de Cassie cette nuit-là ? Qu’est-il arrivé à Elise ? Et le plus grand mystère de tous – comment a-t-elle connu le secret du puits ?

***

La couverture cet ebook m’a tout de suite interpellée : peut-être parce que je suis dans ma période films d’horreur/frisson/paranormal. Merci à Netgalley et à MxM BookMark d’avoir accédé à ma demande.

Finalement, je ne savais pas trop à quoi m’attendre quand j’ai entamé ma lecture. Je suis très vite entrée dans l’histoire qui navigue entre le passé (douze ans auparavant) et le présent. Le scénario suit un schéma assez standard des téléfilms d’horreur pour adolescents. Des amis se retrouvent dans une vieille maison inhabitée pour faire une séance de spiritisme, mais rien ne va se passer comme prévu. Douze ans plus tard, ils reviennent sur les lieux pour tourner une émission de télévision spécialisée dans le paranormal.

Sur un fond de romance gay, qui reste finalement assez secondaire par rapport au reste de l’intrigue, l’auteure crée une ambiance assez angoissante et pesante. Et surtout elle arrive à nous faire douter. Ne suffit-il pas parfois de vouloir y croire pour que tout semble réel ?

L’alternance entre les évènements du passé et ceux du présent, permet d’apporter progressivement certaines informations et de faire monter une petite tension, plutôt plaisante.

En résumé, un bon roman jeune adulte si on aime les histoires de fantôme.

_ Bon. Disons que je me trouve devant une salle pleine de monde avec une petite fiole d’eau. Je dis à ces gens que c’est de l’essence de menthe. Puis j’ouvre la fiole et je la renverse par terre. Je leur demande alors de lever la main dès que l’odeur de la menthe a atteint leurs narines. infailliblement, à peu près la moitié des personnes dans la pièce vont lever la main à un moment donné. Maintenant est-ce qu’ils mentent ? Ou bien est-ce que leur pensée au sujet de l’essence de menthe a été assez forte pour convaincre leur cerveau qu’ils l’ont sentie ? Et si leur cerveau pense qu’ils la sentent, et nos cerveaux créent notre réalité, alors y-a-t-il seulement une différence entre penser qu’on sent une odeur et la sentir réellement ?

Un commentaire sur « Le puits, Marie Sexton »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s