Si je ferme les yeux, Simona Sparaco

_ Papa, quand je serai grande, je voudrais écrire.
_ Vraiment ?
_ Oui, je voudrais inventer un monde nouveau et le remplir d’Ulysse, de Polyphème et de Méduse.
_ Et après ?
_ Et après, on pourra y aller ensemble, quand on aura envie.

Si je ferme les yeux, Simona Sparaco, Michel Lafon, 2017

Résumé éditeur :

Papa, qu’arrive-t-il aux enfants lorsqu’ils se perdent ?

– Rien, Viola. Les enfants ne se perdent jamais vraiment.

Viola a l’habitude de se cacher dans sa vie. Vêtements amples, quotidien bien loin de ses rêves de petite fille, un brave garçon comme mari mais qu’elle n’a jamais vraiment aimé. Un jour, alors qu’elle est en train de développer des photos dans le magasin où elle travaille, surgit un homme à l’allure dégingandée, encore beau malgré son âge : son père, artiste reconnu, éternel enfant, qui lui propose un voyage sur les terres de leur famille.

***

Si je ferme les yeux, me voilà transportée en Italie, dans l’atelier d’artiste d’Oliviero, puis dans les belles et mystérieuses montagnes des Sybilles.

C’est assez rare pour être souligné, que des descriptions m’emmènent littéralement dans les décors d’un roman. Et là… Tout au long de ma lecture, j’étais près de Viola et de son père, spectatrice au premier rang des confessions d’Oliviero à sa fille unique, et à me délecter des paysages sublimes traversés durant leur voyage en duo (trio, si on ajoute la présence du lecteur à l’arrière de la petite voiture).

J’ai aimé ce road-trip père/fille, deux êtres dont les relations ont été cabossées par la vie. Le récit de Simona Sparaco est empreint de tellement d’émotions, de sentiments. Et que dire de sa plume, si belle et poétique, mais aussi addictive! J’ai tourné les pages sans m’en rendre compte tant ce roman est touchant et merveilleux.

Et une question, tout du long de ma lecture. Pourquoi Oliviero est-il revenu après quatre ans d’absence ? Qu’a-t-il de si important à révéler à sa fille ? Mais surtout, saura-t-il panser l’âme blessée de Viola ?

Merci aux éditions Michel Lafon et à NetGalley pour m’avoir permis de découvrir ce livre.

CVT_Si-je-ferme-les-yeux_3400

2 commentaires sur « Si je ferme les yeux, Simona Sparaco »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s